William S. Burroughs

William S. Burroughs
http://theo.underwires.net/
14 Septembre 2005 : Exposition à Londres d’oeuvres inédites de William S. Burroughs

Titre : “Dead Aim : The Unseen Art of William S. Burroughs”
Exposition en trois parties organisée en collaboration avec la galerie Riflemaker, l’héritage William S. Burroughs du Kansas, et la société William Burroughs Communications.
Date et durée de Dead Aim, la 1ère partie : Le 14 Septembre, pendant 12 semaines.
Catalogue d’exposition : Un livre accompagnera l’exposition, il comportera des textes de James Grauerholz (Manager de Burroughs, et éditeur des livres Interzone, Exterminator !, Last Words : The final journals of William Burroughs, Word Virus : The William Burroughs Reader et Naked Lunch : The Restored Text) et de Steven Lowe, un jeune admirateur de William Burroughs. À la recherche de l’auteur, il le croisa par hasard dans les rues de New York. Ils devinrent amis. Burroughs lui demanda de l’aider dans ses recherches sur les pirates pour son livre Cités de la Nuit Ecarlate. Il est aujourd’hui propriétaire du Beat Hotel situé à Desert Hot Springs en Californie. Les photos du livre sont de Gerard Malanga (le principal collaborateur d’Andy Warhol) et Robert Mapplethorpe.
Œuvres : William Burroughs commença à peindre le 14 Juillet 1986, à l’âge de 72 ans. Sont exposés pour cette première partie 40 toiles/cibles peintes à la carabine et la série de dessins intitulée « Shot Sheriff ». Les autres expositions comporteront des œuvres audio, des scrapbooks (carnets de collages), des Cut-Ups, des Fold-Ins, ainsi que des extraits de films et de documentaires.
Question : Pourquoi le galeriste a-t-il choisi d’exposer les œuvres de William Burroughs ? Voici sa réponse : « Toute son œuvre, semble-t-il, est prête à être de nouveau consommée. Ce retour général à Burroughs est vraiment en train de gagner de l’élan, regardez la couverture du TLS (le Supplément Littéraire du Times), et ses lettres et romans en réédition grâce à des gens comme Oliver Harris et Barry Miles. Burroughs est de retour, même si je suis sûr qu’il n’était jamais réellement parti. » (Interview conduite par le site Realitystudio.org).

Lieu de l’exposition : La galerie Riflemaker art située au 79 Beak Street, Regent Street à Londres.
Quelques photos :


La galerie


L’affiche de l’exposition

Deux œuvres de William S. Burroughs. Intitulées Out of the closet et Carnival.

Plan pour aller à l’exposition :

Citations accompagnant le dossier de presse :
"J’essaie comme Klee, de créer quelque chose qui puisse vivre de lui-même, qui puisse réellement me mettre en danger, un danger dont je suis disposé à m’emparer.”
William Burroughs, “Painting and Guns”.

"Le seul romancier Américain vivant dont on peut dire qu’il est possédé par le génie. "
Norman Mailer, 1962

"Un vrai génie et le premier mythographe de la deuxième moitié du vingtième siècle, William Burroughs est le successeur linéaire de James Joyce. Le Festin Nu est un banquet que vous n’oublierez jamais. "
J.G. Ballard

Imprimer cette page | mise à jour : 3 août 2005