William S. Burroughs

William S. Burroughs
http://theo.underwires.net/
1942-1943 : Burroughs ne s’en va pas en guerre

Dans toute l’Europe, on parlait de la guerre ; en Décembre 1941 les Japonais attaquèrent Pearl Harbour et les USA s’engagèrent dans la seconde guerre mondiale. À la suite d’une poussée de mononucléose au printemps 1942, Burroughs retourna à St. Louis. Cet été-là, il fut appelé à l’improviste au contingent de recrues de l’armée et attitré soldat d’infanterie. Mais la carrière militaire dont il avait longtemps rêvé se termina assez rapidement. Avec la conviction qu’il devait plutôt faire partie du corps d’officiers, il ne parvint pas à s’habituer à l’entraînement de base à la caserne Jefferson, près de St. Louis et demanda à sa mère de l’aider à sortir de l’armée. Laura prit rendez-vous avec le Dr. David Riock, qui l’envoya à la Chestnut Lodge dans le Maryland, près de Washington, D.C. Après une visite de l’établissement en juin, Burroughs décida de ne pas s’inscrire à un programme psychothérapique, qui pouvait durer un an.

En Septembre, Burroughs fut décemment désenrôlé de l’armée et rentra chez lui à St. Louis mais pour une courte durée, il déménagea peu de temps après à Chicago. Il retrouva alors quelques « relations du monde de la pègre » avec lesquelles il avait noué contact à la caserne Jefferson, et il se retrouva impliqué dans une relation qui unissait ses deux amis de St. Louis : David Kammerer et Lucien Carr. Comme avec Kells Elvins, les conversations avec David Kammerer étaient brillantes, ses monologues couvraient de nombreux sujets, des grands classiques aux pages comiques des journaux du Dimanche. Âgé de 31 ans, Kammerer était le leader de la bande de jeunes que fréquentait Lucien Carr, lorsqu’il était au collège d’enseignement secondaire, et il présenta l’adolescent à Burroughs. Kammerer était fasciné d’une manière romantique par Carr, lequel semblait jouir de cette attention. Quand Carr partit pour Andover, puis à Bowdoin, Kammerer le suivit ; à l’automne 1942, Kammerer suivit Carr à l’université de Chicago, où ils furent rejoints par Burroughs et ses sombres « amis de l’armée. » Lucien Carr avait alors dix-sept ans.

Lucien Carr

Lucien Carr

À Chicago, Burroughs s’associa à des voleurs et à de jeunes vétérans. Il complota l’attaque à main armée d’un bain turc et l’embuscade d’un fourgon bancaire, mais les deux plans échouèrent. Il devint enquêteur pour des employés malhonnêtes pendant quelque temps, mais passa le plus clair de son temps à travailler comme exterminateur—un boulot qu’il utilisa métaphoriquement plus tard dans son œuvre. Burroughs trouva également un nouvel analyste qu’il consulta pendant huit mois.

Au début, la fixation de Kammerer pour Lucien apparut à Burroughs comme une simple affectation psychologique. Burroughs s’amusait sans cesse à analyser « la liaison » en privé avec Kammerer, comme le feraient les personnages d’un roman d’André Gide. Ils formaient la trinité profane d’ardents aventuriers ; leurs frasques et leurs escapades valurent à Burroughs le renvoi de sa maison de rapport et se terminèrent par une mystérieuse tentative de suicide de la part de Carr, après quoi ses parents le ramenèrent à St. Louis.

Lorsque Carr s’inscrivit à l’université de Columbia, Kammerer le suivit à New York. Au printemps de l’année 1943, Burroughs fit de même et prit un appartement au 69 Bedford Street à Greenwich Village, tout près de chez Kammerer. Il travailla brièvement comme barman et serveur, mais avec la rente de ses parents, il n’avait aucun réel besoin de travailler. Kammerer travaillait dans la maintenance à l’université de Columbia où logeait Carr. Un salon se forma autour de l’amitié de Carr et de Kammerer dans l’appartement de ce dernier sur Morton Street. Le groupe était formé d’autres élèves de Columbia, mais Lucien était l’élève favori ; son intrépidité physique et intellectuelle, et sa beauté rendaient David Kammerer complètement fou.

William S. Burroughs (39 ans), Lucien Carr (28 ans) & Allen Ginsberg (27 ans) à New York en 1953

William S. Burroughs (39 ans), Lucien Carr (28 ans) & Allen Ginsberg (27 ans) à New York en 1953

Imprimer cette page | mise à jour : 6 septembre 2013