William S. Burroughs

William S. Burroughs
http://theo.underwires.net/
1949 : Kerouac sur la route & Mexico

Jack Kerouac et Neal Cassady

En Janvier 1949, Burroughs reçut la visite de Jack Kerouac et de Cassady (qui une fois de plus ne parvint pas à l’impressionner), tous les deux en pleine course à travers le pays, course que Kerouac racontera plus tard dans son livre Sur la Route. Puis en Avril, les vols répétés d’Herbert Huncke, commandités depuis l’appartement New Yorkais d’Allen Ginsberg, prirent une tournure dramatique qui s’acheva par une course-poursuite en voiture, laquelle envoya Huncke en prison et Ginsberg à l’Institut Psychiatrique du Presbytère de Columbia, où il rencontra Carl Solomon—à qui il dédiera Howl en 1955, poème qui le rendit célèbre.

Carl Solomon

Le même mois, à la suite d’une poursuite en voiture dans les rues de la Nouvelle-Orléans et d’une inculpation pour possession illégale d’armes et de drogues, Burroughs fut aussi arrêté. Il fut envoyé en prison—un désastre, causé par son intoxication et son état de manque dans sa cellule. Avec l’aide de son avocat et de Joan, Burroughs fut conduit à l’hôpital où il passa quelques semaines, et d’où il ressortit guéri. Son cas allant jusqu’au tribunal, Burroughs réalisa que tout cela pourrait bien aboutir à un éventuel retour en prison. Il repensa à Mexico, à son voyage avec Elvins, effectué trois ans auparavant, et son avocat, en signe d’encouragement, ferma les yeux sur ses plans de « vacations ».

Burroughs se rendit à Mexico en Septembre 1949. Il trouva un appartement àr Cerrada de Medellín dans le quartier de Colonia Roma, et s’inscrivit à des cours d’Anglais au Mexico City College (en utilisant sa bourse d’ancien combattant), et retourna à Algiers pour reloger la famille.


Photo de Burroughs sur sa carte d’étudiant de l’université de Mexico

La majorité des étudiants Américains de Mexico étaient de nouveaux G.I.s d’environ vingt ans, beaucoup d’entre eux plus intrigués par le climat, l’alcool, et les femmes que par les études ; leur « quartier général » était le Bounty Bar, la copropriété de deux Américains et d’un Mexicain. Burroughs se trouva un avocat, Bernabé Jurado, qui l’aida à postuler à la citoyenneté Mexicaine, et dans le bureau de Jurado, vers la fin de l’année 1949, il rencontra pour la première fois David Tesorero—« Le Vieux Dave » (ou « Le Vieil Ike, » comme il le nommera dans Junkie).


William Burroughs (à gauche) & David Tesorero (à droite)

Dave, junkie depuis plusieurs années, devint le tuteur de Burroughs dans l’univers nocturne du monde de la drogue Mexicaine où c’était une femme corrompue et encline au chantage qui détenait le monopole du trafic d’héroïne. Elle maintenait sa franchise avec une main de fer. Ils l’appelaient « Lola la Chata. »

Les opportunités de dealer étaient bien pauvres pour Burroughs et Tesorero et la qualité et le coût des produits de Lola ne les satisfaisaient guère. Comme par miracle, le Vieux Dave réussit à se faire inscrire comme toxicomane et obtint une prescription médicale légitime du gouvernement pour quinze grammes de sulfate de morphine par mois, à un prix de gros : bon marché, légal et pure. Cela précipita Burroughs dans sa pire dépendance aux drogues et provoqua de fortes tensions dans sa relation avec Vollmer.

Imprimer cette page | mise à jour : 6 septembre 2013