William S. Burroughs

William S. Burroughs
http://theo.underwires.net/
1985 : David Cronenberg, Michael Emerton & Brion Gysin

Au début de l’année 1985, Burroughs fit son dernier voyage à Tanger. Depuis environ un an, il était en pourparler avec le réalisateur David Cronenberg au sujet d’un projet de film basé sur Le Festin Nu. Le producteur Jeremy Thomas les escorta à Tanger en février. À part Paul Bowles, qui y pérorait toujours royalement, l’endroit était devenu presque méconnaissable. Le Parade Bar avait fermé juste avant leur arrivée, ce que les hommes du vieux Tanger vécurent comme la fin d’une ère.

À cette époque, Michael Emerton—avec qui James Grauerholz vécut pendant les sept années qui suivirent—arriva dans la vie de Burroughs. Michael était un garçon aux cheveux frisés, âgé de dix-neuf ans, originaire de Kansas City. Il buvait beaucoup. Sa mère adoptive mourut à ses seize ans et il ne se remit jamais de cette perte. Burroughs et Emerton s’apprécièrent immédiatement : ils avaient beaucoup de choses en commun, Michael adorait William et ses chats.

Burroughs se rendit à Paris en novembre et paya une triste visite à Gysin, qui était alors très malade. Un groupe de jeunes qui tournait autour de la boîte de nuit le Palace le prit en charge, où, à cause de son emphysème, il devait porter un caisson vert à oxygène lorsqu’il sortait boire et danser toute la nuit. Il jouit à cette époque d’une certaine renaissance.

Imprimer cette page | mise à jour : 7 septembre 2011