William S. Burroughs

William S. Burroughs
http://theo.underwires.net/
Bouddhisme

Nous devons apprendre en agissant, en faisant l’expérience des choses, en vivant : c’est-à-dire, avant tout, à travers l’amour et la souffrance. Un homme qui choisit le bouddhisme ou tout autre instrument l’aidant à enlever l’amour de son être pour éviter de souffrir a effectué, selon moi, un sacrilège comparable à la castration. On nous a donné le pouvoir d’aimer pour que nous nous en servions, peu importe la peine que cela peut provoquer en nous. Le bouddhisme n’est finalement rien d’autre que de la came psychique.