William S. Burroughs

William S. Burroughs
http://theo.underwires.net/
Herbe

Je n’ai jamais vu quiconque devenir méchant sous l’effet de l’herbe. Les fumeurs sont sociables. Un peu trop, même, à mon goût. Je me demande pourquoi les gens qui soutiennent que l’herbe rend violent n’insistent pas davantage, comme ils le devraient en toute logique, pour faire interdire l’alcool. Des crimes sont commis tous les jours par des ivrognes qui, à jeun, n’auraient pas agi de la même façon.