William S. Burroughs

William S. Burroughs
http://theo.underwires.net/
La bibliothèque de New York acquiert les archives de William Burroughs

La New York Public Library a annoncé mercredi avoir acquis les archives de William Burroughs, devenant ainsi le principal centre d’études des écrivains de la Beat Generation.

Les archives de Burroughs (1914-1997) incluent des manuscrits et sa correspondance des années 50 à 70, sa période la plus prolifique, notamment plusieurs versions de son roman "Le festin nu" et des centaines de lettres adressées à l’écrivain et jamais publiées avec souvent la copie de ses réponses sur carbone.

Ces pièces, réunies en 1972 par Burroughs lui-même et son ami le peintre suisso-canadien Brion Gysin, étaient auparavant aux mains d’un collectionneur de l’Ohio et n’avaient jamais été jusqu’à présent accessibles au public.

Elles rejoignent, au sein de la bibliothèque de New York, les archives de Jack Kerouac ainsi que la collection de manuscrits et documents liés à Allen Ginsberg ou Gregory Corso, autres représentants de la littérature Beat.

"Non seulement Burroughs était l’un des trois créateurs du mouvement Beat et un écrivain d’avant-garde... mais il peut aussi être considéré comme l’un des grands écrivains satiriques américains du 20e siècle, foncièrement corrosif", relève Isaac Gewirtz, qui gère la collection. "L’arrivée des archives de Burroughs crée une ressource particulièrement riche pour l’étude des mouvements alternatifs au mythe du rêve américain de l’après-Guerre".

Selon lui, "ces archives sont particulièrement intéressantes parce que Burroughs avait clairement voulu, à travers leur organisation et les illustrations sur les classeurs, qu’elles soient considérées comme une oeuvre d’art en soi".

Imprimer cette page | mise à jour : 6 février 2009