William S. Burroughs

William S. Burroughs
http://theo.underwires.net/
Pressentiments

Je prête toujours beaucoup d’attention à mes pressentiments. Bien sûr, les scientifiques et les universitaires vivent dans des environnements tellement cloîtrés qu’ils n’ont pas besoin de pressentiments, ils ne se mettent jamais en danger. Mais quiconque ne prête attention à ses pressentiments ne vivra pas longtemps.